Il y a risque mécanique chaque fois qu’un élément en mouvement peut entrer en contact avec une partie du corps humain et provoquer une blessure. Ce risque est augmenté quand l’activité de l’opérateur rend nécessaire l’usage de machines qui utilisent des quantités d’énergie importantes ou des vitesses de déplacement rapides. Ce risque est fréquent en industrie mécanique.

En plus de ce risque dynamique, il existe des risques plus statiques liés à des positions particulières comme le travail au sol ou le port de marchandises pouvant abimer les mains et les bras. On retrouve ces risques dans le secteur de la logistique et du bâtiment.

Pour prévenir ces risques (coupures, chocs, déchirures, perforations…), des équipements de protections de la tête et des mains sont obligatoires comme les casques, les masques, les lunettes et les gants. Pour les autres parties du corps, des vêtements de travail adaptés, disposant de renforts protègent le salarié des chocs et des abrasions.

Voir les normes sur le risque mécanique