Pour certains métiers comme le BTP, la logistique ou l’entretien des espaces verts, le froid peut avoir des conséquences sur la qualité du travail et provoquer directement ou indirectement des accidents de travail néfastes pour l’entreprise. Les effets sur la santé peuvent aller de simples engourdissements jusqu’aux gelures. L’effet d’ordre général le plus sérieux est l’hypothermie. Il survient lorsque l’individu ne parvient plus à réguler sa température interne. Ses conséquences peuvent s’avérer dramatiques : troubles de la conscience, coma, décès.

Des mesures de prévention adaptées permettent de réduire le nombre d’accidents et de troubles liés au travail au froid (source INRS). Les mesures les plus efficaces consistent à éviter ou à limiter le temps de travail au froid. À défaut, il convient, entre autres mesures, d’organiser le travail et de fournir des équipements de travail adaptés : sous-vêtements, gants, tenues de grands froids.

Voir les normes concernant le risque thermique