Les risques mécaniques (coupures, chocs, déchirures, perforation…)

Norme EN-1082 – Gants et protège-bras contre les coupures et les coups de couteaux à main
Partie 1 : gants en cotte de mailles et protège-bras.
Partie 2 : gants et protège-bras en matériaux autres que la cotte de mailles
Partie 3 : essai de coupure par impact pour étoffes, cuir et autres matériaux

Norme EN 14404+A1 – Protection des genoux pour le travail à genoux

Champ d’application :
EPI contribuant à la prévention du risque d’hygroma du genoux (risques de compression statique).
Cette norme définie les exigences pour protéger des genoux pour toutes activités professionnelles qui nécessitent de travailler à genoux. La position à genoux n’est pas une position de travail naturelle. Sans protection des genoux, les travailleurs peuvent souffrir d’un manque de confort et de blessures immédiates provoquées par les surfaces dures, petites pierres ou similaires reposant sur les surfaces. Toutefois, nous ne pouvons garantir avec l’emploi de notre protection genoux que les travailleurs ne souffriront pas de complications médicales s’ils doivent rester agenouillés pendant de longues périodes.
Le travail à genoux implique un risque de maladie chronique telle un hygroma prépatellaire et des lésions des cartilages dues à une pression continue sur les genoux. Une protection des genoux est donc recommandée pour tous les travaux effectués à genoux.
L’ISO 14404+A1 est l’expertise combinée du protecteur et du vêtement qui le reçoit.
Un protecteur identifié et marqué CE (répond aux exigences mécaniques de la norme EN 14404+A1)
Vêtement marqué CE et ayant fait l’objet d’un essai au porter pour s’assurer que le dispositif poche + protecteur soit bien en face du genou à protéger.
Niveau 0 : sols plats – pas de résistance à la pénétration exigée.
Niveau 1 : sols plats – résistance à la pénétration d’au moins 100 N.
Niveau 2 : conditions difficiles – résistance à la pénétration d’au moins 250 N.
Le marquage doit être conforme à l’ISO 13688 et doit inclure le pictogramme.

Protection Anti-happement : Norme EN 510
Champ d’application :
EPI contre le risque d’être happé par des pièces de machines en mouvement.
La présente norme s’applique aux vêtements spécifiques à porter lorsque le risque ne peut être contrôlé par une protection efficace des machines comportant des parties en mouvement.
La présente norme spécifie les propriétés des vêtements de protection qui réduisent les risques d’enchevêtrement ou de happement par des machines en mouvement lorsque le porteur travaille sur ou à proximité des machines ou appareils en mouvement dangereux.
Cette norme ne s’applique pas aux vêtements de protection contre des blessures par des parties particulières de machines en mouvement pour lesquels il exite une norme spécifique, par exemple vêtements de protection pour les utilisateurs de scies à chaîne.
Les dispositifs de fermeture du vêtement ne doivent pas comporter de pièces flottantes. Les éléments de fermeture doivent être cachés. Tout pli occasionné par les éléments de fermeture doit être formé à l’intérieur du vêtement.
Les moyens de fermeture ne doivent pas subir de dommage ni chimique ni mécanique lors de l’inspection.Les moyens de fermeture métalliques doivent être inoxydables et ne doivent montrer aucune trace de rouille après inspection.
Les coutures doivent être rabattues vers l’intérieur.
Le marquage doit être conforme à l’ISO 13688 et doit inclure le pictogramme.

Norme EN-397 (EN397/A1) – Casque de protection pour l’industrie
Elle précise les exigences physiques et de performance, les méthodes d’essai et les exigences de marquage des casques de protection pour l’industrie.
Les exigences obligatoires s’appliquent aux casques de protection d’usage courant utilisés dans l’industrie. Parmi les exigences obligatoires, on notera :
– absorption des chocs [une masse percutante de 5.0 kg (+/- 0.1 kg) est lâchée sur le sommet de la calotte du casque à une hauteur de 1000 mm (+/- 5 mm)]
– résistance à la pénétration [(une masse percutante de 3.0 kg (+/- 0.05 kg) et aux caractéristiques particulières est lâchée sur le sommet de la calotte du casque à une hauteur de 1000 mm (+/- 5 mm) ; on note si l’on constate un contact entre la pointe et fausse tête.]
– résistance à la flamme
– points d’ancrage de la jugulaire

Norme EN812 – Casquette anti-heurt pour l’industrie
Cette norme spécifie les exigences physiques et de performance, les méthodes d’essai et les exigences de marquage des casquettes anti-heurt pour l’industrie. Les casquettes anti-heurt pour l’industrie sont destinées à protéger le porteur lorsque sa tête vient heurter des objets durs et immobiles avec suffisamment de force pour provoquer des lacérations ou autres blessures superficielles. Elles ne sont pas destinées à protéger des effets des projections ou chutes d’objets ou des charges en suspension ou en mouvement. Il ne faut pas confondre les casquettes anti-heurt pour l’industrie avec les casques de protection pour l’industrie spécifiés
dans l’EN 397.

Norme EN14052 – Casques de protection à haute performance pour l’industrie

Norme EN443 – Casques de sapeurs pompiers
Spécifie les principales caractéristiques requises pour un casque des services d’incendie et de secours, elle prend en compte le niveau de protection, le confort et la tenue dans le temps du casque. Elle autorise des options pour prendre en compte des exigences nationales particulières.

Chaussures de sécurité

EN ISO 20345 : Chaussures de sécurité
équipées d’un embout de sécurité destiné à fournir une protection contre les chocs d’un niveau d’énergie maximal équivalent à 200 joules et contre un écrasement de 15 kN.

EN ISO 20346 : Chaussures de protection
équipées d’un embout de sécurité destiné à fournir une protection contre les chocs d’un niveau d’énergie maximal équivalent à 100 joules et contre un écrasement de 10 kN.

EN ISO 20347 : Chaussures de travail
pour lesquelles il n ’existe aucune exigence concernant un éventuel embout.

EN ISO 20344 :
Les méthodes d’essai et les spécifications correspondantes aux exigences des normes citées ci-avant sont rassemblées

Des catégories, repérables par un code rassemblent les combinaisons des exigences les plus répandues.
Exemples :

– Symbole « S1 » = EN ISO 20345 = propriétés fondamentales + arrière fermé + propriétés antistatiques + capacité d’absorption d’énergie du talon + résistance aux hydrocarbures.
– Symbole « S2 » = S1 + pénétration et absorption d’eau.
– Symbole « S3 » = S2 + résistance à la perforation de la semelle + semelle à crampons.

Détermination de la résistance au glissement :
Symbole SRA: résistance au glissement sur des carreaux céramiques recouverts d’une solution de Sodium Lauryl Sulfate.
Symbole SRB: résistance au glissement sur un sol en acier recouvert de glycérol.
Symbole SRC: = SRA +SRB.

 .